Dunkerque 22

UNE RÉHABILITATION AU GOÛT AMER

Ecrit et réalisé par Ketty Rios Palma et Florence Cassez / 52’ / Collection Dans les yeux de Florence / Planète + CI / 2016

En février 2000, Emilie, 14 ans, fille des voisins de Loïc Sécher, s’ouvre les veines. A ses parents et professeurs, elle dit avoir été violée. «Qui ?» Pas de réponse. Les parents pensent à Sécher. «C’est Loïc ?», demande-t-on à Emilie. «Oui», finit-elle par souffler. La vie de Loïc Sécher bascule à cet instant: il est interpellé, mis en examen et placé en détention provisoire à Nantes pour le viol de sa voisine. Il nie les faits. Pourtant, en décembre 2003, l’homme est condamné à 16 ans de réclusion criminelle pour viol, tentatives de viol et agressions sexuelles sur mineure. Il est incarcéré à Nantes. Puis en avril 2008, Émilie, devenue majeure, se rétracte affirmant que Loïc Sécher est « innocent et qu’elle ne supporte plus de le voir en prison ». En juin 2011, s’ouvre un nouveau procès qui innocentera définitivement Loïc Sécher.

« Une réhabilitation au goût amer » raconte comment un homme enfermé, violenté, privé de tout jusqu’à l’affection des siens, venus eux aussi à le croire coupable, se reconstruit aujourd’hui.